Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ROMANIA de TURNU a CALAFAT

4 Avril 2014 Publié dans #eurovelo6, #romania, #europa

Roumanie : de Turnu Magurelle a Calafat

En Roumanie, nous passons les douanes sans controle cette fois, juste le tampon. Nous longeons la grosse usine chimique puis traversons la plaine plate et cultivee durant 3km, pour arriver en ville. La ville de Turnu Magurelle est petite, et nous arrivons vite a la grande place arboree. Nous remarquons la cathedrale et ses tours vrillees. Puis nous allons a lunique hotel. Autre element remarquable, il y a plein de passants dans les rues et les gens nous saluent et nous abordent. Ca change des Bulgares taciturnes. A part leglise, il y a quelques facades classiques, mais rien de bien spectaculaire.

Nous avancons dans la plaine a peine ondulee qui setend a perte de vue cote Roumain, cultivee, et sans arbre ni haie. Seuls apparaissent les multiples villages. La route est assez loin du Danube, 1 a 5 km environ. Nous discernons les collines cote Bulgare. Nous avons le vent de face, agacant, qui nous ralentit. Nous traversons les villages, ou les gens, nombreux dans la rue ou assis sur le pas de la porte du jardin, nous saluent. Chaque village a une boutique et des bars. Nous remarquons les maisons construites dans les annees 1970. Elles ont une qualite architecturale et une unite de style. Formees sur le shema un portique central et 2 ailes, dun seul etage, et se prolongeant tout en longueur par derriere, le long dune cour ou potager. Elles sont en torchis ou briquettes, recouvert dun enduit colore, jaune, vert, rose, bleu... Le portique possede un nartex et est decore de colonnades portant de petites arches slaves. Les tours de fenetres sont aussi decores. Parfois on entrevoit une decoration art nouveau ou art deco sur le cote. Tous les villages ont la rue principale bordee de ces maisons. Etait ce une mode, une volonte regionale, l influence dun Architecte, ou une coutume locale ? Les maisons actuelles sont en beton leger et armatures en beton, carres, lourdes, sans decorations, ordinaires constructions a bas cout genre boite a chaussure, un gachis. Nous passons Cordabia, un gros bourg avec un hotel, une place grande et arboree avec quelques natiments classiques et une grosse eglise, a droite de la grande rue, et nous mangeons une pizza copieuse et excellente chez Robertino pour 3€ chacun. Gaves, nous repartons lutter contre le vent. Apres 15km nous decidons darreter. Comme il n y a nulle part ou se cacher pour camper, ni bosquet ni maison vide, nous allons a la police ,et nous campons dans la cour da cote, lecole primaire.

Le lendemain nous partons de plus bon heure et nous avons vent dans le dos. Cest toujours aussi plat. Nous en profitons pour faire 100km et rattraper la courte journee de la veille. Le paysage varie un peu, avec alternance de champs cultives a perte de vue sur la plaine ondulante sans haie ni arbre, et champs plus reduits bordes de haies et arbres. Nous traversons des villages dont les maisons ont le meme style architectural remarquable. Nous voyons meme un chateau en ruine dans ce style. Nous traversons meme une foret avec de grands arbres, quoique jeunes, et un taillis tres touffu. Le bord des routes est borde darbres, bouleaux pleureurs ou grands arbres templis de nids de corneilles. De nombreux paysans se deplacent en velo ou en chariot tire par un cheval, pour aller travailler les champs. Nous voyons quelques grandes fermes ou depots de machines agricoles. Dapres Wikipedia ces champs immenses appartiennent a des societes privees, souvent etrangeres, qui ont pris la place des Kolkozes sovietiques, et les paysans sont des employes. La barriere de la langue, bien que moindre quen Bulgarie, le Roumain est une langue latine et nous rencontrons des personnes parlant un peu espagnol italien ou francais, empeche toute conversation aprofondie.

Nous dejeunons a Bechet, a la sortie, face a lhotel. 10km plus loin il y a un camping signale. Nous traversons la riviere et le bois qui lentoure. Peu avant Bistret nous passons le long dun marecage presque a sec, puis dun lac. Nous passons encore 2 villages, et 33km avant Calafat nous dexidons de nous arreter. Nous voyons la Mairie, une grosse maison avec un jardin, jouxtant leglise. Lendroit est parfait. On nous donne laccord, et nous nous installons. Un homme de 50 ans environ, un peu ivre, nous propose une chambre dans sa maison, mais nous preferons la tranquilite, nous sommes fatigues.

Derniere etape courte a travers la plaine couverte de champs cultives pour arriver a Calafat. Cest une ville sans attrait, avec la rue principale pietonniere, et une grande place la joutant. Le traversier pour aller a Vidine en Bulgatie a ete supprime, depuis la construction du pont. Nous dejeunons a Calafat et nous allons au pont, un detour de 10km.

ROMANIA de TURNU  a CALAFAT
ROMANIA de TURNU  a CALAFAT
ROMANIA de TURNU  a CALAFAT
ROMANIA de TURNU  a CALAFAT
ROMANIA de TURNU  a CALAFAT
ROMANIA de TURNU  a CALAFAT
ROMANIA de TURNU  a CALAFAT
ROMANIA de TURNU  a CALAFAT
ROMANIA de TURNU  a CALAFAT
ROMANIA de TURNU  a CALAFAT
ROMANIA de TURNU  a CALAFAT
ROMANIA de TURNU  a CALAFAT
ROMANIA de TURNU  a CALAFAT
ROMANIA de TURNU  a CALAFAT
ROMANIA de TURNU  a CALAFAT
ROMANIA de TURNU  a CALAFAT
ROMANIA de TURNU  a CALAFAT
ROMANIA de TURNU  a CALAFAT
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article